Forum Officiel du Serveur Minecraft Français Elandora


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[Recherche] Étude du comportement d'un navire face à des tirs de canons

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Loadware

avatar
Ancien Admin
Observations et rapport sur le sujet suivant :

Étude du comportement d'un navire face à des tirs de canons.



  • Dispositif :


Pour cette expérience, ont été utilisés deux navires de classe Trident (Type IX). L'un ouvrant le feu, l'autre subissant les dommages. Les deux navires sont cote à cote, à distance de tir. Le but de l'expérience est d'obtenir des résultats qualitatif et non quantitatif. Ici l'observation porte evidemment sur le navire touché.
L'expérience a été menée trois fois, la première pour découvrir le phénomène, la seconde pour faire les prises de vue et la troisième pour effectuer des tests supplémentaires.



  • Début des tests :


Les deux navires sont quasiments alignés, à un ou deux blocs près. Les tirs sont effectués de la façon suivante : une salve des neuf canons de pont tribord de la poupe à la proue (Remarque : il y a 11 canons mais les deux les plus en avant du navire ne seront utilisés que dans la 3éme expérience, ce qui ne change pas les résultats finaux).



  • Expérience n°2


Exp2 Tir1 Scr1
Exp2 Tir1 Scr2
Exp2 Tir1 Scr3

Juste après les tirs, légérement plus rapprochés que ceux de la première expérience, on remarque tout de suite que la coque sur la zone d'impact a littéralement disparu… Ce qui était moins le cas dans la 1ère expérience et qui se voit aussi dans la 3éme. Par contre ce qui est commun aux trois est la destruction des canons sur le flanc touché, même ceux à la limite de la zone d'explosion, car la laine est plus fragile que le bois. On remarque aussi de multiple départ d'incendit, qui sont le talon d'Achille des navires.

Exp2 Tir2 Scr1
Exp2 Tir2 Scr2

Pour rendre la suite de l'expérience plus réaliste, une seconde salve a été tirée. La trajectoire en cloche des boulets permettent à ceux-ci, non pas de détruire le plancher exposé du navire, mais d'aller directement exploser contre la coque d'en face ! En à peine deux tirs, un canon est capable de transpercer un navire de par en par. Ce deuxième tir provoque les même dégats que le premier mais sur l'autre coté, c'est-à-dire destruction des canons et départ de feu.

Exp2 Feu Scr1
Exp2 Feu Scr2
Exp2 Feu Scr3
Exp2 Feu Scr4
Exp2 Feu Scr5
Exp2 Feu Scr6
Exp2 Feu Scr7
Exp2 Feu Scr8

On assiste ensuite à la lente agonie du vaisseau, rongé par les flammes… Et on imagine difficilement comment un équipage, même important, pourrait venir à bout de ce brasier. La laine des voiles étant facile à bruler, elle disparait trés vite. On remarque aussi la disparition trés rapide des planchers des différents étages dans le navire. Même les parties du navire qui sont sous le niveau de la mer subissent beaucoup de dégats… Enfin la proue du navire a mis plus de temps pour se consumer car elle n'a pas été touchée par les tirs de canon (les deux canons avant n'ayant pas été utilisés pour cette expérience).
Remarque (amusante) : il semblerait que la partie la plus résistante aux flammes soit la ceinture de barrière qui entoure le pont.


  • Expérience n°3


Exp3 Tir1 Scr1

Dans cette expérience, les navires ne sont pas tout à fait à la même distance, ce qui permet de voir que la coque ici a pris beaucoup moins de dégat. En revanche, 19 canons sur 23 ont été détruits… Ce qui montre que même si le départ de feu peut être stoppé par l'équipage, la perte quasi-totale des moyens de riposte rend le navire d'autant plus vulnérable à une seconde salve.

Exp3 Tir1 Scr2

La progression du feu est quelque chose d'à la fois effrayante et spectaculaire.

À la suite du premier tir, le navire a été déplacé, suivant un va-et-vient gauche-droite puis avant-arrière. Le but étant de voir comment se comporte le feu vis-à-vis des mouvement du navire. La conclusion est simple : le feu suit le navire. Donc la fuite lors d'un combat ne permet pas de réduire les dégats du feu.

Exp3 Tir2 Scr1

Enfin d'autres tirs sont effectués pour «achever» le navire.

Exp3 Int Scr1
Exp3 Int Scr2

Comment on peut le voir finalement dans ces screens, l'intérieur du navire devient un véritable enfer. La seule chance de survit restante est alors de sauter à l'eau…



  • Conclusion :


La puissance de feu des canons sur les navires est impressionnante, mais c'est véritablement le feu qui pose le plus de problème. Sa propagation infernale ronge un navire touché en quelques minutes, ce qui évite au navire attaquant de gaspiller sa poudre pour achever l'adversaire. La régle clée dans une bataille navale semble donc simple : Premier touché, premier coulé… Plus le nombre de canon est important, plus les dégats initiaux dues aux explosions sont importants et plus il y a de départ de flamme. En revanche, le nombre ne vaut rien sans la hauteur, car plus un canon est élevé par rapport au niveau de la mer, plus il tirera loin… et plus il aura de chance de toucher en premier.


Étude réalisée en haute mer par l'Amiral Loadware

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum